Lectures

Hervé Coutau-Bégarie, 1956-2012. L’homme, l’historien, le stratégiste

Institut de Stratégie Comparée, ISC, Paris, 2015, 303 p. 

Combien fut immense le savoir d’Hervé Coutau-Bégarie et combien l’homme lui-même contribua-t-il aux études stratégiques : trop tôt disparu, il fut sans doute le plus grand des stratégistes français. Pour nombre de stagiaires des écoles de guerres dans lesquelles il donna ses conférences – à commencer par celle de Paris – il fut leur professeur de stratégie. Pour nombre de lecteurs, c’est l’auteur d’un grand nombre de publications, à commencer par 26 ouvrages – sans compter les traductions étrangères et les rééditions –, 12 directions d’ouvrages et pas moins de 69 chapitres. Pour les auteurs, il était à la fois un exemple de rigueur mais aussi le maître d’une « ligne claire » permettant d’accéder aux rouages de questions complexes avec une facilité déconcertante. L’ouvrage ici proposé permet de revenir non seulement sur des portraits d’Hervé Coutau-Bégarie, qui forment sa première partie ; mais aussi sur une série d’analyse de son rapport à des thématiques précises. Ces dernières vont de la géopolitique (avec un excellent texte du non moins excellent Martin Motte) aux relations internationales en passant par l’histoire, la stratégie bien évidemment, la stratégie aérienne, l’histoire navale, Georges Dumézil ou même Mao. Si l’ensemble est empreint d’émotion, il constitue également la première pierre de l’analyse de l’œuvre d’une vie qu’il reste à conduire. A ce titre, il ne s’agit pas seulement d’un hommage mais aussi d’éclairages des plus intéressants, que viennent compléter la liste complète des publications du professeur, de même que le catalogue de ses enseignements à l’Ecole pratique des Hautes Etudes. Clairement indispensable. J.H. 

Pin It on Pinterest

X