Lectures

Stratégique, n°108, « Maîtrise des armements et désarmement »

Avril 2015, 276 p.

Si la situation stratégique internationale est à la remilitarisation et au contournement des divers régimes de régulation des armements, il n’en demeure pas moins que la maîtrise des armements a fait des progrès considérables depuis les années 1970. C’est tout l’intérêt de ce numéro de la revue Stratégique, en l’occurrence coordonné par Matthieu Chillaud, que de faire un point de situation réaliste en la matière. Articulée autour de treize contributions et du maintenant traditionnel grand entretien, cette fois avec Camille Grand (FRS), la revue est d’abord un état de l’art. Elle ne manque ainsi pas de s’interroger sur la pertinence contemporaine du concept de maîtrise des armements mais fait également le tour de la question de l’économie du désarmement ou prend également en compte la question du rôle des acteurs sub-étatiques et transnationaux. Au-delà, les contributeurs n’hésitent pas à poser des questions délicates. C’est en particulier le cas pour Jean-Pascal Zanders sur la question du réarmement chimique et biologique, d’une actualité flagrante au regard du cas syrien ; ces questions du biologique et du chimique étant par ailleurs abordées par David Cumin. Dans le registre des questions délicates, celles du contrôle du contrôleur revient également et Matthieu Chillaud revient sur l’histoire et le mode de fonctionnement du SIPRI, think tank bien connu sur ces questions. La question du contrôle, au demeurant, est également au cœur de l’article de John Hart sur les aspects théoriques et opérationnels de la maîtrise des armements. On note également une belle remise en perspective des conceptions israéliennes de défense antimissiles, notamment dans leur rapport à la dissuasion, par Jean-Loup Samaan. In fine, un numéro dense, riche et qui offre au lecteur une vision synthétique de la question. P.L.

Pin It on Pinterest

X