Lectures

Future War

Christopher Coker, Polity, Londres, 2015, 248 p.

Professeur de relations internationales, Christopher Coker est bien connu de ceux qui cherchent un regard acéré sur des questions que d’autres laisseraient, en vertu de leur difficulté, de côté. C’est ici le cas une fois de plus, l’auteur tâchant de comprendre quelles seront les technologies de combat futures. Il ne le fait cependant pas en partant de rien pour se concentrer sur les questions à la mode. Au contraire, il livre une vision centrée sur l’interaction entre science-fiction – science-faction dirait Rémi Sussan en constatant qu’elles sont prescriptrices de l’action – et technologies en cours de développement. Le résultat est dynamique et se focalise sur les technologies liées aux « corps combattants » : nanotechnologies, combattant augmenté, représentation de l’ennemi ou encore robotisation et logiques post-humaines. Le point de vue est avant tout explorateur et montre le poids des logiques liées aux prophéties auto-réalisatrices : ce qui est martelé comme « le futur » en devient la représentation partagée, et finit par diriger les programmes de recherche. En ce sens, le propos de l’auteur – qui est déjà une belle démonstration en soi – aurait peut être gagné à montrer que ces représentations ne sont pas universellement partagées. De facto, la vision qu’il propose court le risque de reproduire les logiques positivistes d’un « progrès » linéaire, s’entendant forcément comme une suite d’avancées vers un « mieux ». Or, en matière de technologies militaires, le « mieux » implique parfois de « reculer » : c’est toute la problématique du combat hybride. De même, le traitement de son objet par l’auteur amène à s’interroger sur une guerre devenue tactico-technicienne, d’où l’innovation conceptuelle et stratégique serait absente. Ce serait faire un mauvais procès à l’auteur que de le lui reprocher : son introduction fixe clairement un cadre dont il ne s’éloigne pas. Par contrecoup cependant, la vision, aussi saisissante qu’inquiétante, qu’il offre des armées futures ne manquera pas d’interloquer le stratégiste. Un ouvrage résonnant comme un signal d’alarme qui se lit aussi facilement qu’il inspire nombre de réflexions et qui parait au bon moment. J.H.

Recension publiée dans DSI n°120, décembre 2015

Pin It on Pinterest

X