Lectures

A History of Air Warfare

John Andreas OLSEN (dir.), Potomac Books, Washington, 2010, 488 p.

Officier (force aérienne norvégienne) et docteur en histoire et relations internationales, John Andreas Olsen a publié ces dernières années plusieurs ouvrages importants sur la puissance aérienne. Il nous avait également accordé une interview dans notre hors-série no 54. Son histoire de la guerre aérienne, si elle ne peut assez logiquement épuiser le sujet, offre cependant au lecteur une vision globale centrée sur les guerres les plus marquantes. L’ouvrage s’articule autour de cinq parties : 1914-1945 (Première Guerre mondiale, Deuxième guerre mondiale en Europe, Deuxième Guerre mondiale dans le Pacifique) ; 1945-1990 (Corée, Vietnam, guerres israélo-arabes, Malouines) ; 1990-2000 (« Desert Storm », « Deliberate Force », « Allied Force ») ; 2000-2006 (« Enduring Freedom », « Iraqi Freedom », deuxième guerre du Liban) ; et enfin les perspectives (la guerre aérienne et les petites guerres, un chapitre synthétisant la vision critique de Martin Van Creveld et la puissance aérospatiale). Si l’on reste sur sa faim au regard de la démonstration de Van Creveld, le reste de l’ouvrage est écrit par des académiques renommés pour leur connaissance du champ. Le chapitre consacré par Corum aux « petites guerres » apparaît ainsi comme une très belle synthèse – même si des conflits comme la première guerre d’Afghanistan ou les différentes interventions en Tchétchénie auraient sans doute mérité un peu plus de place. Surtout, les chapitres sont denses, complets et prodigues en références, et se concentrent aussi bien sur les opérations en tant que telles que sur l’environnement intellectuel. En ce sens, il s’agit bien d’une histoire « globale », prenant en compte la diversité des aspects doctrinaux, stratégiques, mais aussi matériels, organisationnels et humains. Ce n’est donc pas seulement une « histoire », mais aussi une excellente introduction à la puissance aérienne – en sachant que John Andreas Olsen a également dirigé un tout aussi valable Global Air Power, chez le même éditeur (2011, 539 p.) L’ouvrage est par ailleurs accompagné d’une bibliographie étoffée, de même que d’un index, ce qui concourt à en faire un excellent outil de travail. J. H.

Recension publiée dans DSI n°131, septembre-octobre 2017

Pin It on Pinterest

X