Lectures

La guerre finno-soviétique (novembre 1939-mars 1940)

Louis CLERC, Coll. « Campagnes et stratégies », Economica, Paris, 2015, 212 p. 

La littérature en français sur la « guerre d’hiver » est peu fournie et ce n’est pas la moindre des qualités de cet ouvrage que de narrer au lecteur une véritable histoire militaire d’une guerre finalement mal connue. Elle est pourtant au cœur de l’enseignement que donnait Hervé Coutau-Bégarie à l’École de guerre. Le Maître voyait ainsi en Mannerheim l’un des plus grands stratèges du XXe siècle, parce qu’il avait réussi à préserver l’essentiel de son pays, à peine indépendant depuis 1920, alors que le but de guerre initial de l’URSS, qui y avait consacré de gros moyens, était de l’annexer entièrement. La guerre en tant que telle est aussi un excellent exemple de techno-guérilla et, dans le contexte post-2014, y revenir est utile. Comme à l’habitude dans cette collection, le cadre sociopolitique de la guerre est bien expliqué, comme les opérations elles-mêmes, l’ouvrage étant bien servi par la connaissance du finlandais par l’auteur. On y voit notamment le rôle joué par les forces morales, mais on comprend également à quel point Staline, qui vient d’envahir sans gloire la Pologne, surestime ses forces « purgées » par les procès de Moscou, et dont les chefs n’osent évidemment pas le contredire. On y voit également les atermoiements en France ou au Royaume-Uni, où il est pourtant un temps question d’intervenir en soutien d’Helsinki. Louis Clerc aborde également un point intéressant lorsqu’il traite de l’historiographie d’une « guerre qui n’en finit pas » et des usages politiques de l’histoire, en Finlande comme en URSS puis en Russie. Une très utile bibliographie commentée accompagne également l’ouvrage. In fine, un très bon livre, bien écrit, dense et nuancé qui mérite certainement de ne pas être confiné aux seuls cercles d’historiens militaires. J.-J. M.

Recension publiée dans DSI n°128, mars-avril 2017.

 

Pin It on Pinterest

X