Lectures

Qui suis-je ? Sun Tzu

Yann COUDERC, Pardès, Grez-sur-Loin, 2017, 127 p.

L’Art de la guerre de Sun Tzu fascine : c’est sans doute le classique militaire que l’on peut trouver le plus facilement, tant les éditions et ses domaines d’application se sont multipliés – y compris jusqu’au ridicule – depuis 1963, au moment où il a commencé à connaître le succès. Facile d’accès, court, le traité du stratège chinois charrie aussi nombre de mythes, notamment autour de son auteur. Aussi Yann Couderc, officier déjà auteur d’un remarqué Sun Tzu en France (Nuvis, 2013) et, dans nos pages, de l’article « Napoléon a-t-il lu Sun Tzu ? » (DSI no 69, avril 2011), fait-il œuvre utile en replaçant l’œuvre dans son contexte, contribuant ainsi à la démythifier, tout en éclairant la vie de Sun Tzu lui-même. Cette dernière est ainsi l’objet du premier chapitre. Le deuxième est consacré à l’environnement historique de Sun Tzu – qu’il s’agisse des guerres agitant les royaumes combattants ou du contexte philosophique – avant que les origines du texte ne soient passées à la moulinette : est-on seulement sûr qu’il soit bien de Sun Tzu ? Le dernier chapitre met quant à lui en perspective l’héritage du stratège et est suivi d’une annexe consacrée aux « grands lecteurs de Sun Tzu, une mystification ». De facto, si L’Art de la guerre est indubitablement un passage obligé pour la personne intéressée par la stratégie et s’il surprend toujours par sa modernité, point trop n’en faut et le cadrage offert par Yann Coudrec est des plus utiles. Bien écrit, érudit, accessible et dense, cet ouvrage est également bien illustré et véritablement passionnant. P. L.

Recension publiée dans DSI n°131, septembre-octobre 2017

Pin It on Pinterest

X