Lectures

Dictionnaire de la guerre et de la paix

Benoît DURIEUX, Jean-Baptiste JEANGÈNE VILMER et Frédéric RAMEL (dir.), PUF, Paris, 2017, 1 513 p. 

Très attendu, ce Dictionnaire est un véritable tour de force, tant par l’ampleur des sujets couverts et le nombre d’entrées (plus de 300, d’une longueur de 3 à 10 pages selon les cas) que par le nombre d’auteurs y ayant participé, de même que par l’effort de multidisciplinarité. Cette pièce monumentale peut donc directement entrer dans la catégorie des ouvrages de référence. Au rang des critiques qu’on peut lui adresser, elle a les inconvénients de ses avantages : l’étendue du champ est telle que l’on peut toujours trouver à redire sur telle ou telle entrée absente ou présente ; c’est le propre de pratiquement tous les dictionnaires abordant des questions conceptuelles. De facto, avec 1 513 pages, on imagine qu’il devenait techniquement difficile d’épaissir un peu plus l’ouvrage, d’autant plus que les entrées sont bien construites et offrent une introduction solide à la problématique considérée. L’un ou l’autre auteur n’ayant pas son entrée se retrouve ainsi fréquemment ailleurs. Ces remarques s’appliquent également aux entrées concernant plus spécifiquement le domaine d’expertise de DSI – les questions militaires stricto sensu – qui occupent un bon tiers du livre. Et si l’on est quelque peu perplexe à la lecture de l’entrée « résilience des organisations », d’autres sont de véritables pépites constituant un bel état de l’art. Chaque entrée est par ailleurs accompagnée d’une courte bibliographie permettant au lecteur d’approfondir son étude. In fine donc, le trio ayant dirigé l’ouvrage a fait plus qu’œuvre utile et offre au lecteur un véritable outil de travail dont on espère qu’il sera largement pris en compte non seulement dans les formations universitaires en histoire, science politique et droit, mais aussi dans les écoles de journalisme. Il trouvera ainsi largement sa place aux côtés des dictionnaires réalisés en leur temps par André Corviser (Dictionnaire d’art et d’histoire militaires, 1988) et Thierry de Montbrial et Jean Klein (Dictionnaire de stratégie, 2006), tous deux également sortis aux PUF. P. L.

Recension publiée dans DSI n°132, novembre-décembre 2017

Pin It on Pinterest

X