Lectures

La guerre sous-marine allemande, 1914-1945

François-Emmanuel BRÉZET, Perrin, Paris, 2017, 412 p.

Spécialiste de l’histoire maritime, F.-E. Brézet livre ici une très belle synthèse de la guerre sous-marine allemande, comprise au sens large. Il ne s’agit donc pas uniquement des opérations, mais également de l’évolution des designs, des structures de force ou encore des doctrines d’emploi. L’approche retenue par l’auteur est, assez logiquement, chronologique et remonte aux origines des premiers bâtiments allemands. Derrière ces développements, c’est évidemment de questions stratégiques qu’il s’agit : Churchill ne craignait pas tant les bombardements de la Luftwaffe que de voir le Royaume-Uni étranglé par l’action des U-boote. Aussi, derrière les expériences allemandes, s’agit-il également de la guerre de commerce. On peut certes voir une pratique aussi périmée qu’illégale. Mais les deux guerres sont aussi l’exemple d’une pratique désapprouvée finalement utilisée ; et contre laquelle les contre-mesures ont été difficiles  à concevoir, puis à mettre en œuvre. Cet ouvrage n’est donc pas qu’historique : les implications de la guerre sous-marine ont été nombreuses et restent porteuses de leçons aujourd’hui. C’est d’autant plus vrai que la fin de la Deuxième Guerre mondiale voit également l’apparition du Type-XXI. L’Elektroboot est, de facto, nettement plus proche des bâtiments contemporains que ne l’étaient les sous-marins ayant mené les opérations. Très complet, l’ouvrage s’enrichit de plusieurs cartes et tableaux, de même que d’un appareil de notes, en plus d’une bibliographie. Se lisant aisément, il très certainement à conserver sous la main dès lors qu’il sera question d’histoire navale des deux guerres mondiales… J.-J. M.

Recension publiée dans DSI n°133, janvier-février 2018

Pin It on Pinterest

X