Lectures

Ethiopian-Eritrean Wars

Adrien FONTANELLAZ et Tom COOPER, Vol. 1 et 2, coll. « Africa @War », Helion, Warwick, 2018, 64 et 72 p.

On ne parle pas assez d’Helion, un éditeur britannique qui s’intéresse de près à l’histoire militaire, notamment à travers des collections mettant en avant des conflits moins étudiés, principalement en Afrique (31 publications sur le sujet pour l’instant) ou en Asie. En l’occurrence, la publication d’Ethiopian-Eritrean Wars intervient alors que les deux pays viennent, début juillet, de renouer des relations diplomatiques et de mettre un terme officiel à une guerre qui remonte à 1961. À cet égard, le travail des deux auteurs n’a pas été facile – du fait du manque de sources et de la complexité même des conflits –, mais le résultat est convaincant et constitue indubitablement l’état de l’art sur ces conflits. Le premier volume revient sur le contexte sociopolitique de la guerre d’indépendance érythréenne, mais aussi sur son déroulement jusqu’à 1988 et la bataille, cruciale, d’Afabet. Les chapitres sont courts, mais bien référencés et, comme toujours chez Helion, illustrés par une bonne iconographie de même que des cartes et des tableaux d’ordre de bataille. La logique ici est bien de se focaliser sur l’histoire militaire et l’histoire des opérations, en mettant en évidence les différents aspects tactiques, matériels et humains, dans les opérations terrestres ou aériennes. Le deuxième volume porte sur la période 1988-1991 et l’indépendance de l’Érythrée (et le processus post-guerre de construction/reconstruction des forces), de même que sur la « guerre de Badme », qui a permis à l’Éthiopie de conquérir un tiers environ du territoire érythréen, mais qui a également le théâtre de combats aériens entre MiG-29 et Su-27. Là aussi, l’analyse est globale et commence par une contextualisation sociopolitique (de même que par une synthèse en quelques pages de l’histoire pré-1988). J. H.

Pin It on Pinterest

X