Lectures

La cyberdéfense. Politique de l’espace numérique

Stéphane TAILLAT, Amaël CATTARUZZA et Didier DANET (dir.), Coll. « U », Armand Colin, Paris, 2018, 255 p.

Le secteur de la cyberdéfense évolue constamment, au risque pour l’observateur de se focaliser sur l’écume des procédés et des évolutions techniques, au détriment d’une mise en perspective plus large. Nous permettant de prendre de la hauteur, les trois directeurs, chercheurs au sein du pôle « Mutations des conflits » du CREC Saint-Cyr, proposent un ouvrage articulé en trois parties – contexte global, enjeux du domaine numérique et domaine opérationnel – et neuf chapitres. Originalité : chacun comprend plusieurs contributions, soit 24 au total, courtes et suivies d’une bibliographie, qui constituent des introductions solides aux différentes problématiques. Si nous ne pouvons en rendre compte ici d’une manière systématique, à tout le moins montrent-elles un véritable état de l’art – ce qui représente une gageure en si peu de pages, tant le champ s’est développé ces dernières années. La logique retenue, au demeurant, ne se limite pas à la seule approche théorique et s’appuie sur de nombreux exemples et cas de figure, évitant l’écueil d’une surfocalisation sur les exemples américains ou français. C’est donc bien d’un manuel qu’il s’agit, qui permet de prendre en compte les dimensions tant techniques que géographique, politique, stratégique évidemment, économique et socioculturelle, mais aussi organiques/systémiques et ce, au regard des différentes « couches » du cyber. Il se conclut par un essai de prospective notamment fondé sur (l’excellente) série Black Mirror, aussi ludique qu’éclairante. L’ouvrage, solide, est d’autant plus à recommander qu’il se lit assez aisément et bénéficie d’un grand nombre de références. P. L.

Pin It on Pinterest

X