Lectures

Le soldat méconnu. Les Français et leurs armées : état des lieux

Bénédicte CHÉRON, Coll. « Engagements », Armand Colin, Paris, 2018, 189 p.

La relation des Français à leurs armées est paradoxale. L’opinion qu’ils ont de celles-ci et des soldats, très visibles du fait de l’actualité, est très positive et en augmentation depuis plusieurs années. L’on est donc sorti de l’antimilitarisme rampant de la guerre froide. Mais, d’un autre côté, le soldat et ses missions sont « méconnus », y compris au niveau politique, avec lequel des tensions parfois spectaculaires – la démission du général de Villiers – peuvent resurgir. Bénédicte Chéron, historienne, s’interroge dès lors sur les origines et les conséquences de ce paradoxe. Ce faisant, elle examine également le rapport de la société française à ses soldats et c’est une radiographie complète qui nous est ainsi proposée. L’histoire a son importance, mais aussi la recomposition des rôles médiatiques et politiques, voyant le militaire être de plus en plus confiné dans une fonction, presque discrète, d’exécutant technique de la guerre, lorsque le combattant n’est pas représenté comme victime ou bourreau. Derrière l’analyse effectuée, méticuleuse, plane cependant la question de savoir comment « faire état de l’état de soldat ». Certes, les instruments ne manquent pas, mais le point d’équilibre entre hagiographie et pédagogie rend les choses difficiles. Ce l’est d’autant plus que les guerres dans lesquelles les armées sont engagées sont moins lisibles parce que leur légitimité perçue varie. La défense de Verdun est une évidence ; la guerre d’Algérie soulève d’autres interrogations ; tandis que les opérations en Afghanistan ou au Sahel, sans être radicalement remises en question, ne sont pas pour autant comprises. Expliquer le soldat, son engagement, mais aussi ses interrogations est donc une gageure et l’auteure nous montre avec nuance les tenants et les aboutissants de la problématique. Bien écrit, l’ouvrage pose une question importante en République et s’il ne peut y répondre, l’éclairage qu’il donne de sa complexité est indispensable à toute personne s’intéressant à des armées où il n’est de richesse que d’hommes et de femmes. J.-J. M.

Pin It on Pinterest

X