Lectures

Histoire du 2e régiment d’infanterie de Marine. Fidélité et honneur sur terre et sur mer

Christophe LAFAYE (dir.), Éditions Pierre de Taillac, Paris, 2018, 239 p.

Historien et lieutenant de réserve, Christophe Lafaye dirige ici un bel ouvrage – dans tous les sens du terme – sur un régiment pour le moins prestigieux et dont l’histoire s’avère particulièrement dense. Il s’agit ainsi, en quatre chapitres, non seulement de l’examiner, mais également – en particulier dans le premier – de remonter aux origines des troupes de marine, soit en 1622. Pari réussi : s’ouvrant sur une frise historique reprenant les principales dates (évolutions organiques, batailles majeures), l’ouvrage chemine ensuite à travers texte, mais aussi encadrés et focus sur les batailles menées. On y retrouve Bazeilles, évidemment, ou le rôle joué par ce qui était encore le 2e régiment d’infanterie coloniale dans la Première puis la Deuxième Guerre mondiale et les guerres d’Indochine et d’Algérie ; puis, dans les deux chapitres suivants, l’histoire post-1963 du régiment. Les engagements se succèdent alors : Mauritanie, Tchad, République centrafricaine, Liban, Arabie saoudite, Balkans, Afghanistan, Côte d’Ivoire (avec le bombardement de Bouaké), Mali… La trame choisie permet également de se focaliser sur de grands hommes de l’unité ou encore sur des récits de situations particulières. L’ensemble, très clair et dense, est servi par la grande qualité des illustrations, présentes en grand nombre, y compris une carte faisant le recensement des interventions post-1963… et de la densité des mandats de l’unité. Cette dernière n’est d’ailleurs pas uniquement traitée par le directeur comme un « objet d’histoire », mais aussi comme un acteur du présent. Les opérations ne sont ainsi pas décontextualisées, tout comme les aspects technologiques sont également pris en compte. C’est donc un ouvrage solide que l’on prend plaisir à lire et qui permet de plonger certes dans l’histoire, mais surtout dans la dynamique de tout ce qui fait la complexité d’un régiment. J.‑J. M.

Pin It on Pinterest

X