Lectures

Partisans et centurions. Une histoire de la guerre irrégulière au XXe siècle

Élie TENENBAUM, Perrin, Paris, 2018, 522 p.

Il fallait l’écrire et c’est Élie Tenenbaum, coordinateur du Laboratoire de recherche sur la défense de l’IFRI qui s’est – brillamment – attelé à la tâche, cet ouvrage constituant la version publiée de sa thèse de doctorat. C’était pourtant une gageure : la guerre irrégulière prend des atours extrêmement divers dans le temps et dans l’espace et dans des contextes totalement différents, qu’ils soient européens, de décolonisation, vietnamien ou plus contemporains. L’ouvrage, de ce point de vue, présente trois points forts. D’abord, l’auteur dresse un tableau vaste autant que synthétique de ce que représente la guerre irrégulière à travers le monde. C’est en particulier le cas pour l’après-Deuxième Guerre mondiale, la période antérieure faisant cependant l’objet d’un premier chapitre remontant aux racines de la guerre irrégulière moderne. Ensuite, il montre, avec justesse et raison, que le phénomène n’est pas que non étatique. De facto, les modes irréguliers imprègnent aussi la culture stratégique de plusieurs armées, et le troisième chapitre de rappeler les usages otaniens des leçons allemandes de la Deuxième Guerre mondiale, par exemple. Enfin, l’attention est également portée sur la contre-irrégularité, ce qui ne va pas nécessairement de soi dans la littérature. L’analyse de l’auteur est d’autant plus intéressante qu’elle part à contre-pied de la vulgate en matière de contre-guérilla/contre-insurrection et montre les logiques de transmissions de savoir-faire au-delà des États et des cas spécifiques. Dans pareil cadre, la réflexion révèle une vraie maturation qui permet, au passage, de remettre en perspective un certain nombre d’apports, comme ceux de Galula, qui opère plutôt une synthèse qu’il ne fonde un champ. Bien écrit, l’ouvrage s’accompagne d’un vaste appareil de notes, d’un index, mais aussi d’une préface de Gérard Chaliand. Alors que les opérations (contre-)irrégulières ne sont pas appelées à faiblir, il constitue un véritable outil de travail et est, clairement, indispensable. J. H.

Pin It on Pinterest

X