ENCYCLOPÉDIE DE L’ARMEMENT N° 5

12,95  (TVA incluse)

Encyclopédie de l’armement.Les principales forces navales dans le monde
HISTOIRE & STRATÉGIE HORS-SÉRIE N° 5
Format 23×30 cm, 100 pages.
Areion Group, Paris, avril 2014.

Longtemps figée et limitée à quelques grandes nations maritimes, la carte de la puissance navale est en plein bouleversement depuis deux décennies. Appuyés sur leur développement économique, et sous des pressions tant économiques – participer à la sécurisation des voies maritimes et s’assurer du contrôle de leurs Zones Economiques Exclusives (ZEE) – que stratégiques, nombre d’États autrefois presque inexistants dans le domaine naval sont devenus des puissances qui comptent. Poussées par l’expansion maritime chinoise, de plus en plus offensive, les puissances de l’Asie de l’Est et du Sud-Est se sont engagées dans un processus de modernisation de leurs forces aéronavales, souvent doublé d’un accroissement quantitatif de celles-ci. L’Amérique latine pourrait connaître un scénario similaire dans les trois décennies à venir, d’autant que nombre de marines sud-américaines sont vieillissantes.
Le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord connaissent des microcourses aux armements navals, l’Algérie et le Maroc étant les deux exemples les plus parlants. Les puissances nouvelles ou en renouveau, comme le Brésil ou la Turquie, déploient des ambitions navales en cohérence avec leur poids économique et l’influence politique qu’ils souhaitent avoir. Enfin, l’Europe et – moins perceptiblement – les États-Unis sont engagés dans un déclin de leur puissance navale, qui – s’agissant de la France – s’accompagne d’une relative incapacité à définir une stratégie navale cohérente.
Voici le panorama de ce nouveau numéro hors série d’Histoire & Stratégie, qui fait suite à celui proposé en 2013 sur les puissances aériennes, et se propose de classifier les puissances navales en proposant une analyse succincte des principales forces navales de la planète et en détaillant leur équipement et leur organisation. Le croisement des deux classements ne manque pas d’être révélateur des équilibres militaires dans les « espaces fluides » aéromaritimes, et sera suivi en 2015 du classement des puissances terrestres. Introduit par Benoist Bihan, chercheur en études stratégiques et rédacteur en chef adjoint d’Histoire & Stratégie, ce numéro propose une classification unique en France, et est appelé à constituer un outil de travail précieux pour le professionnel comme pour l’étudiant.

En stock

Description

Édito

Introduction
Classifier la puissance navale contemporaine
Carte. Les puissances navales dans le monde en 2014

Première partie. L’US Navy, force navale de premier rang
États-Unis – United States Navy

Deuxième partie. Les forces navales de deuxième rang
Chine – Marine de l’armée populaire de liberation (People’s Liberation Army Navy – PLAN)
France – Marine nationale
Inde – Indian navy
Japon – force maritime d’autodefense (Japan Maritime Self-Defense Force – Kaijo Jieitai)
Royaume-Uni – Royal Navy
Russie – flotte militaire maritime de la fédération de Russie (Voyenno-Morskoy Flot Rossiyskoy Federatsii)

Troisième partie. Les forces navales de troisième rang
Allemagne – Deutsche Marine
Australie – Royal Australian Navy
Bresil – Marinha do Brasil
Canada – Marine Royale Canadienne/Royal Canadian Navy
Corée du Sud – Marine de la République de Corée (Daehanminguk Haegun)
Espagne – Armada Española
Italie – Marina Militare

Quatrième partie. Les forces navales de quatrième rang
Chili – Armada de Chile
Danemark – Marine royale danoise (Kongelige Danske Marine/Søværnet)
Grèce – Marine militaire (Polemiko Naftiko)
Israël – corps maritime (Heyl Ha’Yam)
Norvège – Sjøforsvaret, den Kongelige Norske Marine
Pakistan – Marine pakistanaise (Pak Bahr’ya)
Pays-Bas – Koninklijke marine
Singapore – Republic of Singapore Navy (RSN)
Suède – Marinen
Taïwan – Marine de la République de Chine (Republic of China Navy – ROCN)
Turquie – Forces navales turques (Türk Deniz Kuvvetleri)

Cinquième partie. Les forces navales de cinquième rang
Afrique du Sud – South African Navy (SAN)
Algérie – Marine nationale algérienne
Arabie saoudite – Forces navales royales saoudiennes (RSNF)
Argentine – Armada de la Republica Argentina (ARA)
Egypte – Marine égyptienne
Emirats arabes unis – United Arab Emirates Navy
Finlande – Marine (Merivoimat)
Indonesie – TNI-AL (Tentara Nasional Indonesia Angkatan Laut)
Malaisie – Royal Malaysian Navy – TDLM (Tentera Laut Diraja Malaysia)
Maroc – Marine royale
Pologne – Marine de guerre (Marynarka Wojenna)
Portugal – Marinha Portuguesa
Thaïlande – Royal Thai Navy (RTN)
Vietnam – Marine Populaire Vietnamienne (MPV)

Informations complémentaires

Poids 0.4 kg
Dimensions 23 x 30 cm

Les produits de la boutique

Meilleure vente

Produits

Pin It on Pinterest

X